Coupe des Lycées

La Coupe de Débat des Lycées
Édition 2015

coupe

En 2015, la Fédération Francophone de Débat a mis en place la première édition de la Coupe de Débat des Lycées, qui s’est déroulée les 15 et 16 mai 2015, à Paris, au sein des bâtiments de Sciences Po Paris. La Coupe des Lycées est un tournoi de débat parlementaire par équipes, exclusivement réservé aux lycéens. 130 élèves de Seconde, Première et Terminale, de plus de 30 lycées différents se sont donc affrontés pendant ces deux jours. La compétition était placée sous le haut patronage de Monsieur Claude Bartolone, Président de l’Assemblée Nationale.

         Vendredi 15 mai 2015 – matin : Sciences Po
Le vendredi matin, les participants étaient accueillis par les membres de la Fédération Francophone de Débat pour la Cérémonie d’ouverture, suivi d’un temps consacré aux explications, à l’annonce du programme et des règles de la compétition et aux questions des participants.

ahmed

Un participant s’essayant à un exercice dans le cadre des ateliers d’art oratoire

Les ateliers d’art oratoire
À l’issue de cette cérémonie, des ateliers d’art oratoire étaient organisés le matin et toute la journée en parallèle des débats pour permettre aux candidats de s’entraîner à la prise de parole et de recevoir des conseils des juges et organisateurs.  Ces ateliers ont pour objectif de permettre aux lycéens de s’exercer à la prise de parole en public, mais également de recevoir des conseils leur permettant de progresser. Différents aspects sont abordés dans les exercices tels que le silence, l’improvisation, la gestuelle.  Les exercices sont participatifs, puisque le public partage avec le candidat ses observations et remarques, en dégageant les aspects positifs et négatifs dans la prestation qui
vient d’avoir lieu. Les intervenants donnent ensuite une synthèse et quelques conseils au participant. 

Vendredi 15 mai 2015 – après-midi / Samedi 16 mai 2015 – journée : Sciences Po

Les sélections

Le vendredi après-midi et le samedi jusqu’à 16 heures ont eu lieu les phases de qualifications. Plusieurs salles accueillaient des débats toute la journée, dans laquelle des responsables de la Fédération jugeaient selon les grilles officielles de la Fédération Francophone de Débat.
Chaque équipe effectuait deux débats, à l’issue desquels les huit binômes ayant obtenu le plus de points se voyaient qualifiés pour les demi-finales. Les débats proposés étaient des débats de type parlementaire, où s’affrontent un Gouvernement et une Opposition sur une motion de type parlementaire (exemples : « ce Gouvernement interdirait les jeux vidéos violents », «  Ce Gouvernement instaurerait l’uniforme à l’école » …). Après l’annonce du sujet, les équipes ont une heure de préparation. 

Une participante lors de son discours lors d’un débat de qualification

Le Gouvernement est composé de quatre débatteurs, de même que l’Opposition. Les positions entre Gouvernement et Opposition sont tirées au sort. Chaque débatteur est noté de manière individuelle, la somme des scores individuels constitue le score de l’équipe. Les qualifications s’effectuaient par binômes. Les rôles dans l’équipe sont divisés : Premier Ministre / Leader de l’Opposition, chargé de contextualiser, présenter la ligne de l’équipe et les arguments de l’équipe, deux ministres / députés, chargés de présenter un argument, et le Secrétaire Général du Gouvernement / de l’Opposition chargé de présenter une synthèse des arguments de l’équipe, sans apporter de nouvel argument. Chaque orateur a un temps de parole de 6 minutes, et doit accepter au moins une question de l’équipe adverse pendant son discours. 

Les orateurs sont évalués sur leur capacité à présenter une argumentation claire et structurée dans un temps de préparation limité, mais également sur leur capacité à improviser, en posant ou répondant aux questions posées par le camp adverse pendant le débat. 

Après les qualifications, les juges se sont réunis pour communiquer leurs notes et procéder à la sélection. Une fois le classement général établi, les huit binômes ayant obtenu le plus de points se voyaient qualifiés pour les demi-finales. Les deux demi-finales ont eu lieu en même temps, dans deux jardins de Sciences Po, sur le même sujet : «  Ce Gouvernement légaliserait les maisons closes ». Dès l’annonce du sujet, les équipes avaient à nouveau une heure de préparation. Deux binômes par demi-finale étaient sélectionnés pour la Grande Finale du 30 mai 2015.

La première demi-finale a vu s’affronter :

Au Gouvernement :
– un binôme du lycée FRANKLIN de Leo Amsellem et de Thibault Sabatier
– un binôme du lycée NOTRE-DAME DE BURY de Maximilien Payet et de Sara Toublanc

À l’Opposition :
– un binôme du lycée ALBERT 1ER de Monaco de Tancrède Le Clerc et de Clément Drescher
– un binôme du Lycée FÉNELON de Briac de Pouilly et de Victor Dupont

11230729_359399974259230_6149766145178074441_n

La première demi-finale : Fénelon et Albert 1er contre Franklin et Notre Dame de Bury

Ont été sélectionnés pour participer à la Finale les binômes suivants :
– NOTRE-DAME DE BURY ( Maximilien Payet et Sara Toublanc )

– FRANKLIN ( Léo Amsellem et Thibault Sabatier )

A été nommé Meilleur Orateur de la première demi-finale : Clément Drescher, du Lycée Albert Ier ( Monaco). Le meilleur orateur de la demi-finale était invité à présenter une Révolte lors de la Grande Finale du 30 mai 2015

La deuxième demi-finale a vu s’affronter :

La deuxième demi-finale, où ce sont affrontés les deux équipes de Duruy, face à l’Ecole Jeannine Manuel et le lycée Notre Dame de Bury

Au Gouvernement :
– un binôme du lycée Victor Duruy de Sixtine Lyon et de Gauthier Élie

– un binôme du lycée Victor Duruy de François Gosset et de André Lemierre

À l’Opposition :
– un binôme de l’école Jeannine Manuel de Raphael Zyss et de Gabriel Carrère
– un binôme du lycée Notre-Dame de Bury de Nathan Burlon et Evan Aisenberg

Ont été sélectionnés pour participer à la Finale les binômes suivants :
– DURUY ( François Gosset et André Lemierre )

– DURUY ( Sixtine Lyon et Gauthier Elie )

A été nommée meilleure oratrice Sixtine Lyon et a été nommé orateur espoir : Gabriel Carrère. L’orateur espoir était appelé à proposer une révolte lors de la Finale du 30 mai 2015. 

Les quatre binômes qualifiés lors de ces demi-finales gagnaient leur place pour la finale du 30 mai 2015 qui s’est déroulée à à l’Assemblée Nationale, mais également pour le Championnat du Monde de Débat 2015 qui s’est déroulé du 18 au 22 mai 2015 à Paris. 

Les premières phases de sélection avaient lieu à Sciences Po. Les trois équipes lycéennes se sont toutes qualifiées pour les quarts. Après ces quarts de finale, les équipes lycéennes ont également réussis à se qualifier toutes les trois pour les demi-finales du Championnat du Monde de Débat. Introduire des lycéens dans une compétition étudiante était un véritable pari. Mais les lycéens se sont montrés à la hauteur, et ont su apporter leur dynamisme et ont prouvé que des lycéens pouvaient avoir leur place face aux étudiants du monde entier. 

A l’issue des demi-finales, une équipe du lycée Duruy de François Gosset et André Lemierre se sont également qualifiés pour la Finale du Championnat du Monde de Débat 2015. Le jury a particulièrement salué le talent de ces lycéens, plus jeunes que tous les autres finalistes, qui n’ont pourtant pas démérité et ont prouvé qu’ils avaient leur place dans la compétition.

La Finale de la Coupe de Débat des Lycées : 30 mai 2015

La Coupe de Débat des Lycées était placée sous le haut patronage de Monsieur Claude Bartolone, Président de l’Assemblée Nationale. La Finale s’est donc déroulée à l’Assemblée Nationale, dans la prestigieuse salle Colbert. Avant que les deux équipes prennent la parole, trois lycéens étaient invités à intervenir : Gabriel Carrère, élu orateur espoir de l’une des demi-finale, Clément Drescher, meilleur orateur de l’autre demi-finale, et Eliott Nouaille, orateur espoir de la compétition.

La Finale s’est ouverte, selon la tradition de la Fédération Francophone de Débat, sur un Eloge, une Révolte et une Utopie.

Gabriel Carrère, un lycéen de Seconde du Lycée Jeannine Manuel, a été le premier à prendre la parole et a présenté un Eloge, l’éloge du débat.
C’est ensuite au tour de Clément Drescher, lycéen monégasque en Terminale au Lyceé Albert Ier, de nous présenter une Révolte, une révolte contre le politiquement correct.
Le dernier orateur, Eliott Nouaille du Lycée Prévert à Boulogne pour présenter une Utopie, l’utopie d’un système scolaire parfait.

L’équipe du Gouvernement de Duruy

L’équipe de l’Opposition, des lycéens de Notre Dame de Bury et de Franklin

 

 

Après ces trois interventions, les deux équipes prennent place et s’installent pour le débat. Le Gouvernement regroupait les deux équipes du Lycée Duruy : le binôme d’André Lemierre et de François Gosset, et le binôme de Sixtine Lyon et Gauthier Elie.Face à eux, une opposition composée du binôme du Lycée Notre-Dame de Bury de Sara Tourblanc et Maximilien Payet, et du binôme du Lycée Franklin, composé de Thibault Sabatier et de Léo Amsellem. 

Les deux équipes se sont affrontées sur le sujet suivant : «  ce Gouvernement introduirait des cours de débat dans les écoles ».

Après une finale de grande qualité, les délibérations furent particulièrement difficiles. Les candidats, malgré un temps de préparation très court, les candidats ont tous su défendre avec conviction et de manière pertinente le sujet qui leur était donné , tout en étant capable de maîtriser l’art de la prise de parole en public, et d’interagir avec le public.

C’est finalement l’équipe du lycée Duruy qui remporte la première édition de la compétition : le binôme de François Gosset et d’André Lemierre a en effet été déclaré gagnant de la Coupe de Débat des Lycées.
La meilleure oratrice est une jeune lycéenne de Première du Lycée Duruy, Sixtine Lyon. 

André et François, qui remportent cette année la Coupe de Débat des Lycées pour le Lycée Victor Duruy

Sixtine, élue meilleure oratrice de la Finale

La première Coupe de Débat des Lycées fut une expérience très positive et enrichissante, aussi bien pour les lycéens que pour la Fédération Francophone de Débat. Nous souhaitons maintenirce projet de débat dans les lycées sur le long terme, et inscrire cette Coupe de Débat des Lycées sur les prochaines années.

Nous tenons à remercier particulièrement Monsieur Claude Bartolone, Président de l’Assemblée Nationale pour son haut-patronage; l’ensemble des lycéens pour leur participation et leur enthousiasme et les organisateurs lycéens et étudiants sans qui cette compétition n’aurait pu aboutir.

POUR PLUS D’INFORMATIONS LE DOCUMENT COMPLET À TÉLÉCHARGER : Coupe des lycées 2015